La création d'entreprise dans le milieu du NFT !

En 2022, Vincent décide de quitter son CDI pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, en créant, avec l’aide de deux associés, Bulldog. Aujourd’hui, Vincent nous parle de la création d’entreprise dans le milieu du NFT, et de son expérience personnelle ! 

Mon parcours

J’ai eu l’occasion d’écrire mes premières lignes de code au collège grâce à un professeur de mathématiques qui nous enseignait le Turbo Pascal au club informatique le samedi. Pendant cette période j’ai également commencé à m’intéresser en autodidacte à la programmation web et réalisé mes premiers sites internet à grand coup de textes défilants et beaucoup trop de gifs animés, comme on savait si bien le faire dans les années 2000 !

Durant mes études, j'ai obtenu un master en physique mais n'ai jamais travaillé dans ce milieu. Je me suis reconverti une première fois en tant que développeur dans le milieu bancaire, puis en tant que développeur web en autodidacte.

Pendant mes années en tant que développeur web employé, j’ai eu l’occasion de progresser énormément notamment grâce à ma participation à des événements organisés par les associations Aquinum et Okiwi.

En parallèle je me suis intéressé à l’entreprenariat. J’ai toujours voulu créer ma propre entreprise pour plusieurs raisons. La première étant l’envie de créer quelque chose de personnel et d’avoir la main sur la vision et le développement du produit. La deuxième étant l’impression que le « win together » souvent utilisé par le management n’est pas souvent appliqué dans la pratique. En tant qu’employé, je ne me sentais pas suffisamment reconnu lorsque l’entreprise rencontrait un succès financier.

J’ai découvert Bitcoin et les cryptomonnaies une première fois aux alentours de 2010 et comme tout le monde je m’y suis désintéressé pendant quelques années. En 2017, un collègue me propose de me rembourser un repas que j’avais avancé en Bitcoin. J’accepte et ce coup-ci, je m’intéresse à la technologie. Sur recommandation, j’entame la lecture de « Mastering Bitcoin » d’Andreas Antonopoulos. Ce livre est un excellent point de départ pour s’armer d’outils et comprendre le milieu des cryptomonnaies.

J’ai eu l’occasion de mettre en application ces connaissances et d’enseigner ce sujet en école d’ingénieur. J’ai également développé quelques projets personnels autour des cryptomonnaies, sans trop de succès. Développer la partie logicielle d’un produit est la partie facile à laquelle tout développeur veut consacrer son temps. Mais pour assurer le succès d’un projet, il faut passer plus de temps à faire du marketing et récolter les retours des utilisateurs qu’à développer le produit (je ne l’ai compris que plus tard en lisant « Running Lean » d’Ash Maurya). Ce sont des tâches extrêmement chronophages et énergivores, surtout quand on doit en apprendre les rudiments en les effectuant. Je ne pense pas que j’aurai pu concilier la création d’un bon produit et mon activité salariée.

Mon plan initial était de prendre un mi-temps pour développer mon activité entrepreneuriale mais j’ai préféré prendre la décision de me consacrer 100 % du temps à mes projets. Pour paraphraser un entrepreneur que j’ai rencontré : « Quand on vient de débarquer sur la plage pour aller au combat, il faut brûler les bateaux pour éviter la tentation de vouloir rentrer chez soi. »

La création d’entreprise dans le milieu du NFT

J’ai pris la décision de quitter mon emploi et créer une entreprise en janvier 2022, après plus de 5 ans sur le même projet dont 2 après le rachat par un grand groupe. Je pense que cette fusion acquisition m’a poussée encore plus vers l’entreprenariat. Je me suis dit : « la prochaine fois que je vis la revente d’une entreprise, je veux profiter de la vente ».

Bulldog voit donc le jour en 2022 après avoir discuté avec un de mes associés actuels et collègue à l’époque : Jeremie Laboulbene. Il découvrait le milieu des cryptomonnaies et des NFTs et savait que je m’intéressais au sujet depuis un moment. Nous avons travaillé ensemble sur plusieurs projets et avons mutuellement confiance en nos compétences respectives. J’ai rencontré plus tard Clément Pouget-Osmont, le troisième associé. Il évoluait également dans le milieu de la technologie et a introduit Jeremie au milieu des NFTs ! Nous avons donc décidé de créer une SAS à trois associés afin de pouvoir signer nos premiers clients. 

Pour ce projet, je suis en charge de la partie technique en tant que Directeur Technique (ou CTO comme disent les anglo-saxons). Je développe, teste et déploie des « smart contracts ». Ce sont des logiciels qui s’exécutent sur une blockchain (dans notre cas la blockchain Ethereum) et qui reçoivent, gèrent et redistribuent des fonds en cryptomonnaie et des tokens, comme par exemple des NFTs. Je développe également des dApps (applications décentralisées). Ce sont des applications, web dans notre cas, qui interagissent avec la blockchain et donc les smart contracts et qui permettent à un utilisateur de profiter de services à l’aide de son portefeuille de cryptomonnaies (comme par exemple Metamask, qui est un portefeuille intégré au navigateur).

Je développe en ce moment un outil qui permet aux artistes NFT de créer facilement une page de type « link in bio » afin de partager les différentes plateformes sur lesquelles ils créent et vendent leurs œuvres. L’inscription sur cette plateforme se fait grâce à un portefeuille Ethereum, ce qui permet à celles et ceux qui sont réticents à partager leur informations personnelles de pouvoir rester anonymes. L’outil est disponible ici : https://bldg.art/

Le NFT est souvent perçu dans l’imaginaire collectif comme une énorme foire au n’importe quoi ! Pourquoi est-ce que certaines personnes achètent des images pour parfois plusieurs millions de dollars ? De notre côté, nous avons la conviction que les NFTs peuvent servir à autre chose qu’à créer des titres d’articles centrés sur la spéculations et les sommes astronomiques gravitant autour de jpegs de singes très très laids.

L’essor de la « creator economy », a permis à beaucoup de créateurs et d’artistes de vivre de leur art. Les NFTs sont une occasion pour les artistes de se financer, et de le faire de manière décentralisée, sans dépendre des plateformes de rémunération. Avec Bulldog, nous comptons apporter aux artistes et institutions du milieu de l’art et la culture, des outils pour tirer parti au mieux de l’expérience NFT !

Certains acteurs utilisent déjà le mécénat pour financer des projets artistiques et de rénovation. Nous comptons leur apporter notre savoir-faire technique pour leur permettre également de se financer grâce aux cryptomonnaies et aux NFTs.

Je suis très satisfait de ma décision d’avoir quitté le confort d’un CDI pour me lancer dans quelque chose de plus risqué. J’ai l’occasion de travailler tous les jours sur un sujet qui m’intéresse énormément et de faire de la veille pour progresser dans mon apprentissage du développement dans les systèmes à blockchain

A côté de l’entreprise, je dessine des bandes dessinées sur le milieu du développement logiciel que je poste sur mon site et les réseaux sociaux. Même si je ne suis plus dans le même contexte qu’avant, je compte continuer à dessiner, même s’il va falloir que je trouve d’autres sujets plus en accord avec ce que je fais en ce moment. Je coanime également un Meetup sur les cryptomonnaies à Bordeaux. J’espère avoir prochainement l’occasion de prendre la parole en tant qu’intervenant et de parler de ces sujets.

Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez me trouver sur les plateformes habituelles :

- LinkedIn

- Twitter

- Instagram  

- Site internet 

Bulldog

- Site internet 

- LinkedIn 

- https://www.linkedin.com/company/86325386/admin/

- Le Discord pour nous contacter : https://discord.com/invite/d2XG57Cgdg

AQUINUM - C/O Le Node
12 rue des Faussets - 33000 Bordeaux
Réalisation et maintenance par