Les enjeux du planning stratégique

Depuis plus de 13 ans, Laura, aquinumienne et membre du CA, vit un métier passion en tant que consultante mais aussi responsable marketing & communication.

" Après avoir été freelance auprès d'entreprises aux différents secteurs d'activité à Bordeaux et à Paris, je fus responsable marketing chez BMW Bayern Automobiles ainsi que chez Cheops Technology. De nouveau à mon compte, j’accompagne mes clients dans l’élaboration de leur stratégie de communication. J’interviens également au sein de d’écoles et campus bordelais afin de partager les expériences en lien avec le planning stratégique, la communication, le marketing, la relation client mais aussi le développement personnel et professionnel. Investie dans le domaine social et solidaire, j’ai particulièrement à coeur d’être aux côtés d’associations oeuvrant pour la santé, le patrimoine et bien sûr la communication. 

Adhérente et membre du conseil d’administration d’Aquinum depuis 2020, j’occupe cette année le poste de secrétaire de cette association où savoir-être et savoir-faire sont valorisés, les idées partagées et engagées, où être ensemble est une vraie force individuelle, collective et collaborative en positionnant les professionnels, les acteurs du digital et les usages numériques au coeur des engagements quotidiens." 

De nos jours, quels sont les enjeux du planning stratégique dans le domaine de la communication et du marketing ? 

" Avant même la notion de planning stratégique, l’audit et la stratégie me paraissent  profondément liés. Dès mes études, ce fut une évidence. A tel point que j’ai réalisé une première année de Master en spécialité audit et la seconde en stratégie de communication. Déjà, je ressentais ce besoin d’apprécier ces domaines de façon complémentaire et non dichotomique. Avant de concevoir et d’étayer une stratégie à court, moyen et long termes, il est essentiel de comprendre le monde dans lequel nous évoluons ainsi que les femmes et les hommes qui le composent. 

A chaque marché, ses propres consommateurs. A chaque client, un ciblage singulier. 

Quelles sont les tendances encrées et émergentes ? Quels facteurs détermineront nos choix, au-delà même des besoins initiaux (émotions, perceptions…) ? 

Une analyse approfondie, une veille argumentée, un benchmark maîtrisé aideront à affiner chaque action pour optimiser l’efficacité et la pérennité de chaque stratégie.

Une écoute active - pro active - pour saisir les évidences formulées par un client mais l’amener aussi, avec bienveillance, entièreté et disponibilité, à exprimer celles moins flagrantes. J’aime particulièrement ces moments enrichissants apportés par mon métier. 

J’ai pleinement conscience du temps que cette écoute représente. Malheureusement, les exigences de la vie professionnelle, de la vie tout simplement, nous amènent parfois à courir après cette temporalité. Nous faisons toutes et tous du mieux que nous pouvons. Mais aller pleinement à la rencontre du client, identifier et étudier le contexte concerné  ainsi que les valeurs partagées est une mission passionnante.

Les enjeux du planning stratégique sont multiples : réaliser une veille complète, analyser et décrypter les tendances, définir et argumenter des hypothèses, appréhender les insights, s’imprégner pleinement de la marque, comprendre l’adn et l’histoire de l’entreprise, respecter chaque valeur, construire le positionnement stratégique, bâtir la copy strategy : squelette des futures interventions de l’équipe projet.

Grâce à l’essor du digital, de nombreux outils de veille sont désormais en ligne, à la disposition des professionnels de la communication et du marketing, mais aussi accessibles au grand public : réseaux sociaux, médias, insights, curation, veille éditoriale, graphique, tarifaire…" 

De quelle façon cette notion de veille nous accompagne-t-elle finalement dans la vie de tous les jours ? 

" Je crois que tout est veille. Tout est découverte. Tout ce qui nous entoure. Tout est source d’informations, de connaissances, d’appréhension et de compréhension du monde dans lequel nous évoluons. 

Toutes et tous, nous organisons finalement notre propre veille - même à titre personnel - régulièrement. Nous nous « enrichissons » humainement du système dans lequel nous progressons et de notre propre vie. Il faut prendre si possible ce temps si précieux de s’arrêter et d’observer, de nourrir cette envie de découvrir encore et toujours, personnellement ou collectivement. 

L’émergence et la démocratisation du numérique offrent l’opportunité de partir à la découverte du monde via un prisme infini, en fonction de nos envies et de nos besoins.

Les planneurs stratégiques sont donc de nature très curieuse. Ils aiment la notion d'innovation et possèdent une sensibilité particulière à l’art, la culture, la littérature… Cela dépend bien sûr de chacun. L’esprit de synthèse est aussi très présent car les informations recueillies sont issues de multiples sources. Le travail en équipe est essentiel pour cette fonction transversale qui s’appuie sur l'écoute et l’échange pour fédérer et enrichir chaque relation.

Quel que soit mon statut, freelance ou responsable marketing, cette curiosité du terrain ou numérique ne m’a jamais quittée. Et surtout la profonde envie de rencontrer de nouvelles personnes, des univers inédits, professionnellement ou personnellement. Aquinum est un endroit exceptionnel pour toutes ces raisons."  

Depuis plusieurs mois, tu interviens dans différentes écoles et campus. Pour quelles raisons ?

" En effet, et pourtant, ce n’est ni mon parcours universitaire (titulaire d’un DEUG 1 Histoire de l’Art, Licence Sciences de l’Information et de la communication, Master Audit et Stratégie de communication) ni professionnel ; mais j’en ai toujours rêvé. Depuis plusieurs mois, j’enseigne tout en ayant pleinement conscience de ma chance car j’admire le corps professoral qui oeuvre par conviction et passion. J’interviens auprès d’étudiants qui me rappellent un avenir plein de promesses. Je les vois se dépasser et briller, douter et persévérer, le coeur joyeux adossé à leur jeunesse solaire. Lorsque je regarde ces jeunes gens, je ressens instinctivement leur énergie et leur espoir en cet avenir. Je crois en eux, en leur sincérité et leur témérité, leurs convictions et leurs motivations. Je crois en ces enseignantes et enseignants, en ces équipes pédagogiques, qui ont réussi à préserver la force de ces instants en présentiel mais aussi par écrans interposés lors de la crise sanitaire. 

Le rôle du digital fut une nouvelle fois très précieux ! Il nous a permis de maintenir ce lien, le lien, au-delà même des enjeux professionnels. 

Les étudiants ont su résister aux montagnes russes des émotions confinées avec leur optimisme collectif.

C’est une aventure professionnelle mais aussi et surtout humaine. Nous revenons à l’essence même de la communication. Je démarre certains cours en précisant l’étymologie du mot communication : issu du latin « communicare » signifiant mettre en commun, faire part de, partage ; dérivé aussi de « communis », commun.

Au sens étymologique du terme, communiquer est avant tout une action de partage avant même d’être une transmission d’informations et de données.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous en avons tant besoin." 

AQUINUM - C/O Le Node
12 rue des Faussets - 33000 Bordeaux
Réalisation et maintenance par